Diforc'hioù etre adstummoù "Ikaros"

2 047 okted lamet ,  3 bloaz zo
Diverradenn ebet eus ar c'hemm
D (→‎Mojenn : vi-koukoug an/al)
:[[Restr:Confusion colour.svg|20px|]]''Arabat droukveskañ gant [[Ikarios]].''
[[Skeudenn:Lord Frederick Leighton FLL006.jpg|thumb|Ikaros ha Daidalos gant [[Frederic Leighton]].]]
'''Ikaros''' (''Ἴκαρος /Ikaros'' e [[henc'hresianeg|gregach]]) a oa [[mab]] d'an tisavour [[DedalosDaidalos]] ha d'ar [[sklavez]] [[kretat]] [[NaupactéNaukrate]]. Anavezet eo dreist-holl abalamour m'en doa nijet re dost d'an heol.
 
== Mojenn ==
Ikaros hag e dad a oa o klask tec'hout rak fulor ar roue [[Minos]].
Bac'het e oant er [[Milendall]] goude tec'h [[TeseüsTheseüs]]<ref>Hervez un hengoun all e oant o kuzhat en enezenn gant sikour ar rouanez </ref>. DedalosDaidalos a felle dezhañ distreiñ da Aten, e gergêr c'henidik.
 
Hervez doare anavezetañ ar vojenn, Daidalos a savas eskell, heñvel ouzh re an [[evn]]ed, gant [[pluñv]] ha [[koar]]. Kenteliañ a reas e vab ha berzañ outañ tostaat d'an heol met Ikaros, trevariet e spered gant e nijadenn, a bignas re uhel. Tostaat a reas d'an heol a lakaas ar c'hoar a zalc'he e eskell en o stumm da deuziñ tamm-ha-tamm. A-benn ar fin e torrjont hag e kouezhas er mor.
 
== Doare Pausanias ==
Hervez [[Pausanias (skrivagner)|Pausanias]] e oa tec'het Ikaros ha DedalosDaidalos eus Kreta war vor, gant bigi bihan, hag ijinet e oa bet ar [[gouel|ouel]] gant DedalosDaidalos evit se. Ikaros avat ne oa ket ur moraer gwall ampart ha mont a reas d'ar strad nepell diouzh [[Samos]].
<br />
Gant [[Herakles]] e voe kavet e gorf war an aod.
 
<!--
== Mythe ==
Icare et Dédale cherchent à fuir leur exil, [[Cnossos]], en [[Crète]]
 
Selon d'autres versions, Dédale avait donné à [[Ariane (mythologie)|Ariane]] l'idée du fil noué à la cheville de [[Thésée]], lui permettant de fuir le [[labyrinthe]] où le minotaure était enfermé, et dont Dédale avait été l'architecte.
 
Ne pouvant emprunter ni la voie des mers, que Minos contrôlait, ni celle de la terre, Dédale a l'idée, pour fuir la Crète, de fabriquer des ailes semblables à celles des oiseaux, confectionnées avec de la [cire] et des plumes. Il met en garde son fils, lui interdisant de s'approcher trop près de la mer, à cause de l'humidité, et du soleil, à cause de la chaleur. Mais Icare, grisé par le vol, oublie l'interdit et prenant trop d'altitude, il fait fondre progressivement la cire. Ses ailes finissent par le trahir et il meurt précipité dans la mer qui porte desormais son nom : la mer Icarienne.
 
qui lui donne une sépulture et renomme Samos et la mer alentour du nom du défunt (Icarie). Cette version est corroborée par [[Diodore de Sicile|Diodore]], qui précise seulement qu'Icare est tombé par précipitation dans la mer où il s'est noyé.
Cette version ne concorde pas avec la légende de la voile noire du vaisseau menant Thésée et les captifs grecs en Crète, et de la voile blanche qu'il oublie de hisser à son retour, provoquant la mort de son père, [[Egée]] - cet épisode étant en principe antérieur à celui du vol d'Icare et de Dédale.
 
 
== Sources ==
* {{ApoBib}} (II, 6, 3), {{ApoÉpi|compact}} (I, 12–13).
* {{DioBib}} (IV).
* {{HygFab}} (XL).
* {{OviFas}} (IV, 284 et 567), {{OviMét|compact}} (VIII, 183–235).
* {{PauDes}} (IX, 11, 4-5).
 
 
Son corps est trouvé sur les rives de l'île par [[Héraclès]], qui lui donne une sépulture et renomme Samos et la mer alentour du nom du défunt (Icarie). Cette version est corroborée par [[Diodore de Sicile|Diodore]], qui précise juste qu'Icare est tombé par précipitation dans la mer où il s'est noyé.
-->
 
== Displeg ==
Implijer dizanv