Aiakos : diforc'h etre ar stummoù

2 412 okted ouzhpennet ,  15 vloaz zo
Diverradenn ebet eus ar c'hemm
D (Robot Ouzhpennet: ast, bs, cs, de, el, en, es, fi, hr, hu, it, ja, lt, nl, no, pt, ru, sh, sl, sv, th, tr)
No edit summary
'''Aiakos''' ( Αἴακος}} / ''Aiakos'' e [[gregach]]) a oa tadmab da [[PeleüsZeus]] ha d'an [[nimfenn]] [[Egina]] e mojennoù [[Hellaz]] kozh;.
 
==Mojenn==
===Ganedigezh===
Kemeret gant Zeus tres un erer e kasas e zousig Egina da enez ''Œnone'', anvet Egina abaoe. Eno e voe dilezet ganti he mab Aiakos kenkent ha gwilioudet.
 
===Roue ar Virmidoned===
 
Pa voe deuet bras ar paotr e kavas hir e amzer e-unan war e enez didud, ma c'houlennas digant e dad tudañ anezhi. ha Zeus da dreiñ e tud ar merien a veve ouzh kef un dervenn sakr. Evel-se e voe krouet pobl ar [[Mirmidoned|Virmidoned]] (diwar ''myrmex'', « merienenn » en gregach), hag Aiakos o roue.
 
===Gwragez ha mibien===
 
Dimeziñ a eure da [[Endeis]] ha daou vab o doe: [[Peleüs]], a vo tad Akilles, ha [[Telamon]], a vo tad [[Aias Telamonios]].
 
Gant an [[nereidenn]] [[Psamatea]] e engehentas [[Focos ]].
 
Eus e ziskennidi e vez graet an Aiakided.
 
 
<!--
 
=== Héros civilisateur ===
 
Éaque est réputé pour avoir fortifé l'île d'Égine. Selon [[Pindare]], il aurait également aidé [[Apollon]] et [[Poséidon]] à élever les remparts de [[Troie]]. Trois dragons envoyés par [[Zeus]] en tentèrent l'escalade ; seul celui qui s'attaqua à la partie érigée par Éaque réussit son entreprise. C'est sur ce présage qu'Apollon prédit que la cité ne pourrait tomber que par cet endroit et sous les coups d'un Éacide (descendant d'Éaque).
 
Connu pour sa piété et sa droiture, Éaque est le favori des dieux, qui vont jusqu'à lui demander d'arbitrer leurs querelles. Lors de la grande sécheresse invoquée par [[Minos]] contre la [[Grèce]], l'oracle de [[Delphes]] révèle que seules ses prières pourront sauver le pays.
 
Après sa mort, il devient avec Minos et [[Rhadamanthe]] l'un des trois juges des [[Enfers grecs|Enfers]]. D'après le [[pseudo-Apollodore]], c'est lui qui en garde les clefs.
 
Éaque faisait l'objet d'un [[culte héroïque grec|culte héroïque]] sur l'île d'Égine.
 
== Sources ==
 
* {{ApoBib}} (III, 12, 6).
* {{DioBib}} (IV, 61, 1 ; IV, 72, 6).
* {{HésThé}} (v. 1004).
* {{HygFab}} (LII).
* [[Isocrate]], ''Évagoras'' (14).
* {{OviMét}} (VII, 453-522).
* {{PauDes}} (II, 29).
* {{PinOde}} (''Olympiques'', IX, 39-61).
* {{ProÉlé}} (II, 20).
* [[Sénèque le Jeune|Sénèque]], ''Apocoloquintose'' {{lire en ligne|lien=http://bcs.fltr.ucl.ac.be/Apo/francais.html}} (XIV-XV).
 
== Voir aussi ==
 
=== Article connexe ===
 
* [[Éacide]]
-->
[[Rummad:mojennoù Hellaz]]
[[Rummad: bugale Zeus]]
 
[[ast:Éacu]]
192 992

edits