Diforc'hioù etre adstummoù "Abati"

906 okted ouzhpennet ,  13 vloaz zo
Diverradenn ebet eus ar c'hemm
D
 
[[Image:Jumièges.jpg|thumb|right|200px|Abati Jumièges, e [[Normandi]]]]
Un '''abati''' (eus ar ger latin ''abbatia'', savet diwar ar ger [[arameek]] ''abba'' , a dalvez « tad ») a zo ur [[manati]] [[katolik]] pe ur [[kouent|gouent]] renet gant un abad (pe un ''abadez''), a zo neuze tad (pe mamm) speredel ar gumuniezh menec'h (pe leanezed).
 
Peurvuiañ e reer kouent eus un abati leaned ha leanezed pa ne vez ket graet an anv abad pe abadez eus ar rener.
 
Kalz koshoc'h eo ar stad a [[manac'h|vanac'h]] (pe ar vanac'hegezh) eget an abatioù. N'emañ ket ar ger abati e reolenn [[Benead Nursia]], pa ne ra anv nemet eus manati. Kentañ gwel eus ar ger skrivet a zo en XIvet kantved.
<!--
C'est Cluny qui est à l'origine de l'évolution des dénominations et qui définit l'organisation d'une abbaye à proprement parler, ce qui explique pourquoi la notion d'abbaye est principalement catholique. Depuis, les conditions pour élever un monastère au rang d'abbaye varient suivant la règle de chaque ordre monastique. Par exemple, chez les Trappistes, une maison nouvellement fondée est d'abord :
qui sert de père (ou de mère) spirituel à la communauté religieuse.
 
une fondation, partie de la maison-mère ;
Habituellement, on appelle couvent une abbaye de religieux ou de religieuses, dont le supérieur ne porte pas les noms d'abbé ou d'abbesse.
un prieuré (simple ou majeur) quand elle atteint un nombre de moines et une autonomie financière suffisants ;
une abbaye, quand elle est pleinement autonome, que ce soit en nombre de moines, en bâtiments et en ressources.
 
-->
186 698

modifications