Priñselezh Liège : diforc'h etre ar stummoù

Diverradenn ebet eus ar c'hemm
 
 
 
== Histoire ==
 
{{Article détaillé|Histoire de la Principauté de Liège}}
 
=== Naissance et âge d'or ===
Les émeutes se transformèrent en révolte. En 1647, les Grignoux remportent les élections et interdisent l'entrée à Liège du prince-évêque [[Ferdinand de Bavière]] (qui était à [[Visé]] accompagné de troupes allemandes). Celui-ci transfère le siège du gouvernement à Huy et, aidé par son neveu [[Maximilien-Henri de Bavière|Maximilien-Henri]], entreprend la reconquête de la Cité.
 
Liège est bombardée le 12 août 1649 (l'hôtel de ville sera brûlé) et capitule le 29 août. Le 19 septembre, le prince entre dans Liège accompagné de {{formatnum:2000}} cavaliers et de {{formatnum:1000}} fantassins<ref>[http://perso.infonie.be/liege06/11onzee.htm#1 Le règlement de 1649<!-- Titre généré automatiquement -->]</ref> et suspend la plupart des droits politiques. Le système électoral est également revu à la faveur du prince, qui aura alors tous pouvoirs.
 
<!--et suspend la plupart des droits politiques. Le système électoral est également revu à la faveur du prince, qui aura alors tous pouvoirs.
 
Il faudra attendre le début de la [[Révolution liégeoise]] le 18 août 1789 pour que le règlement de 1684 soit aboli, par un prince-évêque ramené prisonnier du château de [[Seraing]].
192 992

kemm