Jafrez II (kont Anjev) : diforc'h etre ar stummoù

Diverradenn ebet eus ar c'hemm
Diverradenn ebet eus ar c'hemm
Diverradenn ebet eus ar c'hemm
E dad ne felle ket dezhañ rannañ ar galloud gant e vab. Mont a reas da glask fred da lec'h all.
E 1032 e timezas da [[Agnes Bourgogn]], intañvez [[Gwilherm V, kont Poitiers ]].
 
Broudet e voe gant e wreg da ober brezel en Akitania ouzh mibien he fried kentañ, Gwilherm VI hag Eudes. E 1033 e faezhas Gwilherm e Moncontour hag e aloubas bro Saintonge
<!--
né le 14 octobre 1006, mort le 14 novembre 1060,
 
Son épouse, voulant garder une place prééminente en Aquitaine, l'incita à intervenir dans cette région, où il combattit des fils issus des premiers mariages de Guillaume V, Guillaume VI et Eudes. Il vainquit Guillaume VI en 1033 à Moncontour et d'empara de la Saintonge. A la mort d'Eudes, tué en 1039 au siège de Mauzé en attaquant Geoffroy II de Thouars, un allié de Geoffroy, ce fut son beau-fils Guillaume VII Aigret qui devint comte de Poitiers et duc d'Aquitaine, et Geoffroy profita de son jeune âge pour avoir la maimise sur ces fiefs.
Durant cette période, en 1032, sa demi-sœur Adèle, comtesse de Vendôme, se brouilla avec son fils Foulques l'Oison et céda à Geoffroy sa moitié du comté de Vendôme. Rapidement Geoffroy fit la conquête de l'autre moitié, évinçant Foulques, qui ne récupéra le comté qu'en 1056, sur la demande du roi Henri Ier. Durant sa période à Vendôme, il fonda l'abbaye de la Trinité.
La rivalité grandit entre le père, Foulque Nerra, et le fils, Geoffroy, qui souhaitait prendre la tutelle du comté d'Anjou. Une guerre les opposa de 1036 à 1039, au terme duquel Geoffroy fut vaincu. Cependant, Foulques mourut l'année suivante.
Ce sont ses récits transmis par tradition orale à son neveu Foulques le Réchin qui lui ont inspiré la rédaction de "la Chronique des exploits des Comtes d'Anjou" écrit de 1100 à 1140 par un moine angevin.
 
-->
 
==Dimezioù==
Mariages [modifier]
IlE avait1032 épousée enoa 1032dimezet Agnèsda [[Agnes de BourgogneBourgogn]], fillea doa merc'h da Otte-Guillaume, comtekont deBourgogn Bourgogne ethag d'Ermentrude de Roucy, ethag veuveintañvez de GuillaumeGwilherm V le Grand, ducdug d'AquitaineAkitania etha comte dekont Poitiers. IlsBugel ebet n'eurento pasdoe, d'enfantha etJafrez Geoffroy,a allégantgemeras unedigarez parentéeus auo troisièmec'herentiezh degré,a fitdrede annulerrenk leda mariagezispenn an dimeziñ. en 1049 etha 1052. LaKrediñ véritablea raisonreer esteo probablementabalamour l'absencema d'enfantsoa issudivugel duar mariagepriedoù.
 
<!--
Il se remaria peu après avec Grécia, de la maison de Langeais et veuve de Berlay Ier, seigneur de Montreuil. Il la répudia pour épouser une femme de plus grande condition, Adèle, fille d'un comte Eudes, probablement de la maison de Blois, mais profita d'une parenté du 3° au 4° degré pour la répudier quand le besoin politique s'en fit sentir, reprit Grécia, et la remplaça enfin par Adélaïde "Theutonice".
 
et ce fut son neveu Geoffroy III le Barbu, fils de sa sœur Ermengarde-Blanche, qui lui succéda.
 
 
-->
 
==Bugel ebet==
Bugel ebet n'en doe digant e wragez ([[serc'h]]ed, a skrivas ar venec'h en o c'hronikoù) hag e [[niz]] [[Jafrez III]], [[mab]] d'e [[c'hoar]] [[Ermengarde Anjev, merc'h Foulk Nerra|Ermengard]], a voe kont war e lerc'h.
 
192 992

kemm