Diforc'hioù etre adstummoù "Metis"

14 okted ouzhpennet ,  11 vloaz zo
Diverradenn ebet eus ar c'hemm
D (Robot ouzhpennet: id:Metis)
A-benn ar fin, setu hi brazezet.
 
<!-- un [[oracle grec|oracle]] de [[Gaia]] (la Terre) déclare que l'enfant serait une fille et que si Métis enfantait de nouveau, le fils qu'elle porterait détrônerait Zeus, de la même manière que Zeus avait lui-même détrôné Cronos et que Cronos avait détrôné [[Ouranos]] (le Ciel).
 
Pour éviter que la prophétie ne se réalise, après avoir entraîné Métis vers sa couche avec de douces paroles, Zeus avale Métis par ruse (ce faisant, il « s'approprie » également la sagesse de la déesse). Ainsi fut la fin de Métis bien que Zeus affirme par la suite qu'elle lui donne encore des conseils depuis son ventre.
DETIENNE, M., VERNANT, J.P. (1974) Les ruses de l’Intelligence, la Mètis des grecs. (Ed. Champ Flammarion.).
 
JULLIEN, F., (1989) “Procès ou Création, Une Introduction à la Pensée des lettrés chinois”. (Des travaux / Seuil).-->
 
==Steredoniezh==
*loar Yaou, [[Metis (loar)|Metis]], e 1979.
 
<!--== Sources ==
 
* {{ApoBib}} (I, 2, 1 ; I, 3, 6).
* [[Galien]], ''Péri tôn Ippocratous kai Platônos dogmatôn'' (III, 273).
* [[scholie|Scholiaste]] de ''[[l'Iliade]]'' (I, 195 ; VIII, 39).
* Scholiaste de [[Platon]] (204).-->
 
 
16 852

modifications