Aigeüs : diforc'h etre ar stummoù

61 okted lamet ,  12 vloaz zo
Pa zistroas da Aten e voe aozet gantañ c'hoariadegoù, a voe gounezet gant [[Androgeos]], mab roue [[Kreta]] [[Minos]].
 
Mervel a reas Androgeos, ma lavaras Minos e oa Aigeüs a oa kiriek d'e varv. Brezel a savas, kemeret e voe Megara, a oa renet gant [[Nisos]], lakaet seziz dirak kêr Aten, ha ken hir e padas ma varve an dud gant an naon. Ha tud Aten da ginnig d'ar roue Minos dibab pezh en devoa c'hoant da gaout ha mobt kuit gantañ. Ha Minos goulenn ma vije kaset da Greta bep bloaz seizh paotr ha seizh plac'h yaouank da reiñ d'ar [[Minotaoros]] da zebriñ.
 
Deuet ar peoc'h en-dro, ha setu Medea, an hudourez, da c'houlenn repu, pa oa tec'het eus [[Corinthe]] goude lazhañ ar roue [[Kreon]] eno. Prometiñ a reas ober ur [[mab]] d'ar roue, hag eñ da zimeziñ ganti. [[Medos]] e voe anvet ar mab.
<!--
 
La paix étant revenue, [[Médée]] la magicienne lui demanda l'hospitalité, alors qu'elle fuyait [[Corinthe]] où elle venait de tuer le roi [[Créon (Corinthe)|Créon]]. Égée lui accorda, d'autant qu'elle lui promit un héritier : il l'épousa, et quelque temps plus tard naquit un fils, [[Médos]].
 
C'est ainsi que [[Thésée]], le fils né d'Éthra, se présenta à Athènes, portant avec lui l'épée que son père avait laissée sous le rocher. Thésée était précédé d'une grande réputation pour avoir accompli de nombreux exploits. Médée, qui nourrissait un destin royal pour son fils, comprit l'identité du nouveau venu, et n'eut de cesse de le perdre : le dénonçant à Égée comme un traître, elle le fit mettre au défi en l'envoyant combattre le [[taureau crétois]] à [[Marathon (ville)|Marathon]] ; comme Thésée triompha, elle proposa de l'empoisonner. Égée accepta mais au moment où il lui tendait la coupe fatale, il reconnut l'épée portée par Thésée et put éviter le pire. Médée s'enfuit par la suite vers sa [[Colchide]] natale.
 
192 992

edits