Diforc'hioù etre adstummoù "Sofia Magdalena Danmark"

Diverradenn ebet eus ar c'hemm
(rummadoù)
'''Sofia Magdalena Danmark''' ( 1746-1813), a oa ur briñsez danat, [[rouanez Sveden]] goude hec'h eured d'ar roue [[Gustav III Sveden]].
 
 
==He buhez==
Merc'h e oa da [[Frederig V Danmark]] ha da [[Louise Breizh-Veur]]. He mamm a varvas pa oa 5 bloaz ar verc'hig. <br />
En 1766, da 20 vloaz, e timezas da [[roue Sveden]], [[Gustav III]]. Daou vab o doe:
* [[Gustav IV Sveden]] (1778-1837), a zimezas en [[1797]] da [[Frédérique von Baden]] (1781-1826), c'hoar da impalaerez Rusia
* Carl, dug Smaland (1782-1783)
 
==Reuz==
E 1778 e c'hoarvezas reuz bras e lez Sveden. <br />
Degouezhout a reas daou vreurar roue e ti o mamm, hag int da embann e oa pep a serc'heg gant an darn vrasañ eus ar maouezed, nemet o mamm evel-just. Ha hi da eilgeriañ ne oa ket kont evel-se gant he merc'h-kaer, ar rouanez Sofia Magdalena. Neuze e tirollas an daou vreur da c'hoarzhin. Ar c'hont [[Adolf Fredrik Munck]], emezo, a veze oc'h ober al lez d'o c'hoar-gaer.
<!--
[[File:Sofia Magdalena, Gustav III och Adolf Fredrik Munck.jpg | thumb|
o skoazellañ ar roue [[Gustav III]] da ober ur mab gant ar rouanez [[Sofia Magdalena Danmark]].]]
 
Fort en colère, Louise-Ulrique demanda des preuves. Lorsque la reine mit un fils au monde en 1778, toute la cour était persuadée qu'il s'agissait du fruit des amours de la reine avec le comte Munck et Louise-Ulrique eut une violente dispute avec le roi Gustave, l'accusant d'avoir fermé les yeux. Celui-ci menaça sa mère de l'exiler en [[Poméranie suédoise|Poméranie]]. Ses enfants favoris, le faible [[Frédéric-Adolphe de Suède|Frédéric-Adolphe]] et [[Sophie-Albertine de Suède|Sophie-Albertine]], prirent le parti de leur mère. La reine douairière fut forcée d'écrire une déclaration, selon laquelle elle démentait ses accusations. Pour elle, ce fut la répétition de l'humiliation de 1756. Toute la famille royale signa (à l'exception évidente du couple royal) cette déclaration, ainsi que six membres du parlement. Le roi ne se réconcilia avec sa mère qu'à son lit de mort.
 
En 1792, son mari fut assassiné et son beau-frère exerça la régence jusqu'en 1796. Son fils Gustave IV régna alors personnellement, mais perdit son trône et dut quitter la Suède avec sa famille (dont son fils) en 1809, après une guerre désastreuse contre la Russie. Il divorça en 1812 et ses enfants furent placés sous la tutelle de leur oncle maternel, le tsar [[Alexandre Ier de Russie|Alexandre]], vainqueur de la guerre de 1809.
 
L'ancien régent monta alors sur le trône de Suède sous le nom de [[Charles XIII de Suède]].
 
La reine Sophie-madeleine était morte cinq ans plus tôt en 1813, âgée de 67 ans.
 
 
-->
 
[[Rummad:Rouanezed Sveden]]
183 638

modifications